Vous vous perdez dans la jungle des offres et les comparateurs vous embrouillent ? Posez vos questions à un conseiller disponible et compétent :

Être Rappelé



Après une période de concurrence entre les opérateurs, enfin Free rejoint le circuit de la 5G.

L’opérateur a finalement eu une autorisation pour effectuer des tests 5G, qui aura lieu bientôt à paris dans les bureaux de Station F.

Après que le régulateur des télécoms donne une première autorisation à Free, le futur réseau mobile 5G sera tester afin d’être commercialiser en 2020.  L’autorisation se limite de « 100 MHz de la bande 3400-3800 MHz » et pour une période technique de six mois.

A partir du 1er septembre et au sein du grand campus de startups au monde « Station F », la 5G Free va être tester pour la première fois et avec présence de plus de 4.000 parisiens exerçant dans le campus.

Une première expérimentation pour « mettre en œuvre les solutions techniques qui permettront d’introduire la 5G à son réseau 3G/4G existant » et qui donnera la « possibilité d’étudier et d’appréhender les clefs technologiques de la 5G » ainsi un test d’usages 5G à des partenaires de l’opérateur Free.

Le patron de Free, Xavier Niel a toujours dit « réseau parfait », mais pour l’instant, Free est en retard par rapport aux autres opérateurs (Bouygues Telecom – Orange – SFR), qui ont déjà eu leurs premières expérimentations de la 5G depuis plusieurs mois, Bouygues Telecom en août 2018 avec un nombre de tests 5G allant à 53, Orange et SFR en novembre 2018 et plus de 25 tests 5G.